Ostéopathie

On appelle vertige, une sensation de déséquilibre, en général associée à l’impression de tourner. Les vertiges peuvent se limiter à une sensation de marche titubante, voire même d’ébriété mais aussi s’accompagner de céphalées, de nausées, de troubles de l’audition.

On recense diverses causes aux vertiges, de la plus bénigne (par exemple le vertige positionnel paroxystique bénin) à des pathologies plus sévères telles que la maladie de Ménière, la sclérose en plaque, ou diverses atteintes neurologiques. Ils peuvent également apparaître en lien avec des douleurs cervicales récurrentes ou soudaines.

Dans un premier temps, s’il n’est pas possible d’identifier un facteur déclenchant les vertiges (choc, tension musculaire intense, nouveau médicament), il est important de consulter votre médecin généraliste. Ce n’est qu’une fois qu’il aura écarté toutes les causes pathologiques que l’ostéopathie pourra intervenir.

En effet, que ce soit à la suite d’un choc, ou longtemps après un accident, dans une période de stress intense ou encore sans déclencheur identifié,en l’absence de pathologie, il est fort probable que les vertiges aient à voir avec vos vertèbres cervicales, votre posture, et d’autres structures incluant le crâne et le bassin. De tels vertiges, non pathologiques, peuvent aussi être accompagnés de maux de têtes, de bourdonnements ou sifflements d’oreille (acouphènes) et même parfois de nausée mais généralement n’aboutissant pas au vomissement.

C’est dans ce contexte que l’ostéopathie peut apporter une réponse satisfaisante à votre problématique de vertige.

Après une anamnèse détaillée, votre ostéopathe fera un bilan complet des mobilités de la zone mais aussi des zones liées en termes biomécanique. Il déterminera les articulations et structures en dysfonction ayant une influence sur la sensation vertigineuse. Le traitement inclura quasi systématiquement le rachis cervical et en particulier le complexe occiput-atlas-axis (rachis cervical haut), l’articulation temporo-mandibulaire, le crâne et le bassin.  Selon l’ancienneté des symptômes et la sévérité des dysfonctions, il est possible que le traitement nécessite deux, plus rarement trois, séances d’ostéopathie pour atteindre une totale disparition des désordres.


Articles similaires

Réalisation & référencement Site web responsive

Connexion