Ostéopathie

La définition communément admise du syndrome fémoro-patellaire est : « douleur antérieure du genou provoquée par un mouvement anormal de la patella dans la gorge trochléenne ».

On désigne par patella, la rotule du genou. La gorge trochléenne est un sillon présent sur l’extrémité distale du fémur qui accueille la rotule et permet sa mobilisation par rapport au fémur au cours des différents mouvements du genou.

On parle de syndrome fémoro-patellaire quand on a éliminé toutes les causes lésionnelles ou inflammatoires de douleur antérieure du genou.

Lors de la consultation, votre ostéopathe commencera donc par vous poser un certain nombre de questions visant d’une part à éliminer des pathologies nécessitant une prise en charge médicale et à cerner de façon les précises les conditions d’apparition de la douleur et son lien avec vos habitudes de vie. Votre ostéopathe pourra s’orienter vers un syndrome fémoro-patellaire si la douleur antérieure du genou est augmentée à la course, à la descente des escaliers, à l’accroupissement ou le saut. On définit également un signe fréquent, dit signe du cinéma, qui se caractérise par une douleur antérieure du genou en position assise prolongée. Il peut s’accompagner d’une sensation de blocage du genou ou encore d’une sensation de dérobement.

Ce syndrome touche préférentiellement les jeunes, les adolescents, avec une plus grande fréquence chez les jeunes filles, ou les sportifs.

L’ostéopathie apporte des solutions efficaces à ce type de douleur. La prise en charge ostéopathique d’un syndrome fémoro-patellaire correctement cerné via l’interrogatoire et les tests pertinents, passe par divers aspects. En effet, la douleur apparaît suite à un conflit entre la patella et son support fémoral, il convient donc de déterminer les causes de ce conflit. Ainsi, selon le contexte de la douleur, unilatérale ou bilatérale, pratique d’un sport, changement de chaussage etc., les zones d’investigation couvriront les articulations du bassin, des hanches, les genoux bien entendu et les chevilles. La posture est également à analyser et prendre en compte dans la prise en charge ostéopathique. Comme dans toute consultation ostéopathique, votre ostéopathe s’attachera à l’ensemble des éléments articulaires, posturaux, fasciaux ou viscéraux qui peuvent impacter la mécanique de la patella. Dans de nombreux cas, une seule consultation ostéopathique parvient à résoudre le problème.


Articles similaires

Réalisation & référencement Site web responsive

Connexion