Ostéopathie

On désigne par céphalées tous les maux de tête quelle que soit leur origine. Parmi les céphalées, nous avons traité des migraines dans un article précédent. Nous aborderons ici les autres céphalées.

Tout d’abord, certaines céphalées nécessitent une prise en charge médicale et non pas ostéopathique. Il convient donc de bien cerner la nature de la douleur. Toute douleur apparue de façon brutale, sans facteur déclenchant identifié, dont l’intensité va croissant ou n’est soulagée, ne serait-ce que partiellement, par aucun antalgique, doit faire l’objet d’une consultation chez votre généraliste.

Une fois les causes lésionnelles ou infectieuses écartées, la plupart des céphalées peuvent trouver un soulagement durable grâce à l’ostéopathie. Le soulagement peut se traduire par une disparition totale des douleurs, c’est ce que nous cherchons à obtenir mais ce n’est pas toujours possible. Dans ce cas, le soulagement se fera dans l’espacement significatif des crises (une réduction de leur fréquence) et une diminution nette de leur intensité. On peut espèrer ainsi une amélioration significative de la qualité de vie.

Les causes fonctionnelles des maux de tête sont variées. On retrouve fréquemment des dysfonctions cervicales, parfois la compression d’un nerf de la région cervicale peut également être incriminée. L’articulation de la mâchoire est systématiquement investiguée car elle peut induire des douleurs notamment dans la partie latérale du crâne. Bien entendu, la mécanique crânienne et les tissus mous associés font partie des potentiels causeurs de trouble.

Dans les maux de tête chroniques, il est important d’identifier, dans la mesure du possible, des facteurs exogènes ou endogènes favorisant l’apparition des crises. On pense alors à l’influence de la fatigue, ou encore du stress (positif ou négatif), à l’alimentation ou l’hydratation quotidienne, mais aussi, pour les femmes, au cycle menstruel, enfin à la tendance à serrer les dents, à des problèmes d’occlusion ou encore à des difficulté d’accommodation visuelle. La période d’apparition dans la journée est aussi un facteur important à prendre en compte.

L’ostéopathe pourra alors mettre en lien les douleurs avec votre système nerveux autonome, votre système endocrinien, manducateur ou encore digestif. Le traitement ostéopathique des maux de tête passe par la prise en charge de la zone douloureuse certes, mais aussi par le traitement des causes primaires des dysfonctions identifiées quelles qu’elles soient et donc de tous les systèmes impliqués.


Articles similaires

Réalisation & référencement Site web responsive

Connexion